[creation site web] [logiciel creation site] [creation site internet] []
[Plan du site]
[Mentions légales]
[Accueil]
[Contact]
[]
[Actualités_Aix 2016_ Calissoun]
[]
[Actualités_Maillane2016_ ND de Grace]
[]
[Actualités_Aigues-Mortes2016_ St Louis]
[Actualités_Aigues-Mortes2016_ St Louis]
[Actualités_Aureille 2016_saint Roch]
[Actualités_Aureille 2016_saint Roch]
[Actualités_Vitrolles 2016_Notre Dame de Vie]
[Actualités_Vitrolles 2016_Notre Dame de Vie]
[]
[]
[Actualités_Les Saintes Maries2016_Festo Vierginenco]
[Actualités_Tarascon2016_Sainte-Marthe]
[Actualités_Tarascon2016_Sainte-Marthe]
[Actualités_Simiane2016_la Saint-Eloi]
[Actualités_Simiane2016_la Saint-Eloi]
[Actualités_Chateaurenard2016_la Saint-Eloi]
[Actualités_Chateaurenard2016_la Saint-Eloi]
[]
[]
[]
[Accueil]
[]
[]
[]
[Aix Arles-Provence2013-14]
[Actualites]
[Reportages_villes de France]
[Pelerinages_13_Carreto-lesvilles]
[Pelerinages_13_Carreto-lesdates]
[Pelerinages_13_Villes]
[Pelerinages_13_Dates]
[Pelerinages_13_Saints]
[Aix Arles-Provence2013-14]
[AIX_Notre-Dame de la Seds]
[Les Saintes Maries]
[Marseille_ND de la Garde]
[Marseille_Sacre-Coeur]
[Apt_Sainte Anne]
[Cotignac_sanctuaire marial]
[Faucon_Saint Jean de Matha]
[Le Beaucet_Saint Gens]
[Le Laus_sanctuaire marial]
[St Maximin-la Ste Baume]
[La Salette_sanctuaire marial]
[Ile-Bouchard_Notre-Dame]
[Lourdes_Notre-Dame]
[St Laurent_Louis-Marie de Montfort]
[Service des Pèlerinages]
[Liens]
[Contact]

4 - Les images en PDF

l'Abbaye Saint-Pierre-des-Canons

www.dominicaines-aurons.org

Les autres sites du webmaster :


l'Unité Pastorale Roquepertuse

www.roqpertuse.org

Facebook

Linkedin

Tweeter

Google +

L'église Saint-Jacques-le-Majeur de Mouriès est inaugurée en 1783, à l'emplacement de l'ancienne chapelle Saint-Jacques dont il est fait mention dans des archives datées du XIe siècle.

LA PAROISSE DE MOURIES


Par démembrement des Baux, la paroisse de Mouriès est érigée en 1639. Le Mouriès médiéval sur le site du Castelas avait une église Notre-Dame, attestée en 1073 et détruite au XIVe puis XVIe s. Attestée en 1079, la chapelle hors-les-murs, dédiée à St Jacques, est agrandie au XIIIe s. et devient église paroissiale. Par manque d'entretien, elle s'effondre dans la nuit des 21-22 mars 1763. La chapelle St Roche sert d'église provisoire (elle sera démolie et remplacée par un oratoire en 1886). L'actuelle église St Jacques date des années 1777-82. Elle a été consacrée en 1822 par l'Archevêque d'Aix, au moment de la 2e suppression du diocèse d'Arles. Le 11 juin 1909, elle a été très éprouvée par le tremblement de terre. Une campagne de rénovation par tranches a été réalisée dans les années 1980. La façade a dû être raccrochée en 1993-95 et sa verrière a été réouverte en 2007.  (Histoire de la paroisse, affichée dans l'église)


Architecture de l'église St Jacques-le-Majeur           

La façade, de style classique, est percée d'un portail rectangulaire qu'encadrent deux pilastres corinthiens monumentaux supportant un fronton triangulaire. Au tympan de celui-ci, est gravée la date d'inauguration de l'édifice. Une baie en plein cintre à l'aplomb du portail éclaire la nef. Une statue en pied est posée sur l'appui. Les bas-côtés s'articulent autour de la partie centrale pas le biais de contres-courbes. Deux pots-à-feu en ponctuent les extrémités. Les quatre travées sont abritées par une voûte en berceau sur double arêtier percée de baies en cintre surbaissés et scandée par des arcs doubleaux. Le chevet, quasiment plat, était couvert de peintures murales. (Source : http://www.pays-arles.org/e-patrimoine/)

  

Sur la place de l'Eglise, un grand calvaire érigé en 1841 (IN-MEMORIAM-CRVCIS-ERECTAE-ANNO DNI-MDCCCXLI), fait face au Monument aux Morts de la Grande Guerre, groupe en bronze (Claude Férigoule sculpteur), représentant la Victoire Ailée tenant une branche de laurier et couronnant un Poilu. Liste des Morts pour la France : 62 en 1914/18 et 3 en 1939/45, la Grande Guerre a été celle d'une génération sacrifiée.

Chapelle du Sacré-Coeur : en haut du retable, on peut lire en lettre dorées  " Coeur de Jésus sauve la France de St Louis "... La prière pour la France est plus que jamais d'actualité, moins d'un siècle après le début de la Grande Guerre qui a entammé le déclin irréversible de l'Europe.

Eglise de Mouriès : statues de Notre-Dame, de Ste Philomène, et de St Louis, roi de France.

Les Provençaux arrivent costumés pour la Messe en lengo nostro dimanche matin, avant le cortège de la Grando Fèsto Prouvençalo dans les rues du village.

Le père Roger Delprète, curé des paroisses des Baux, Fontvieille, Maussane, Mouriès et Le Paradou, a célébré la messe, animée par la chorale "Soie et Velours d'Argence" de Beaucaire.

Les Provençaux et le père Delprète sont accueillis à la sortie de l'église par les Trompes de chasse des sonneurs du Rallye Crespin de Saint-Cyr-sur-Mer, dont les Cavaliers et la meute de chiens seront dans le cortège provençal un peu plus tard.

Les Arlésiennes et les enfants costumés rejoignent le point de départ du cortège en haut de l'avenue Pasteur.

Dans la calèche blanche attelée aux superbes Frisons de Christian Dubois, prennent place la Reine du Pays d'Arles, Astrid Giraud, la Reine des Fêtes du Ruban et du village, Alicia Viñas, et Mme Annie Laurent, Manadière et fille de Mouriès. La Reine des Fêtes du Ruban de Mouriès est élue lors de la "Fèsto dou riban" instituée en 1996 par le Club Taurin Mouriésen et son Président, récompensant ainsi le port du costume du Pays d'Arles, dans la pure tradition mistralienne.

Les musiciens de la Gardounenque vont ouvrir les festivités en tête du cortège provençal. La musique déambulatoire de la Peña La Gardounenque, créée à Beaucaire en 1973, anime de nombreuses fêtes dans toute la région.

Dans le cortège, l'âne de Provence (robuste et rustique, dans sa robe grise pourvue d'une bande cruciale dite "croix de Saint-André") tient une place privilégiée, car depuis le XVe siècle, il est associé à la transhumance des moutons entre la Basse et la Haute-Provence.

Dans le cortège, de nombreuses machines agricoles anciennes de l'Association des Attelages en Pays d'Arles, ainsi que les Attelages des Tours de Chateaurenard... La participation des jeunes générations dans toutes les fêtes traditionnelles du Pays d'Arles est un gage de préservation de son riche patrimoine culturel.

Le tableau de la Fenaison va être présenté par les Danseurs et Musiciens de la Jouvenço de Montfavet, avec les attelages de foin de l'Association des Attelages en Pays d'Arles.

L'Agriculture en Pays d'Arles est illustrée par les Danseurs et Musiciens du Trélus d'Istres, dont on voit ci-dessus la bannière étoilée, les tambours et les galoubets-taambourins.

Le patrimoine de Mouriès inclut de nombreux Mas historiques tel que le Mas de Brau (classé MH 1938), et le Mas de Malacercis (XVIe s.), ancienne dépendance du marquisat des Baux-de-Provence.

Les Postiers et Gardes Champêtres du Roudelet du Moulin de Fontvieille ont arrêté leurs vénérables cycles et mis pied à terre pour laisser passer le troupeau de moutons (prioritaire), peut importe le retard du courrier, on a tout le temps... 

La chasse à courre, ou la Vénerie depuis le XVIIIe siècle, avec le Quadrille Phocéen de Marseille, les Cavaliers des Hussards de Giono deTarascon, et le Rallye Crespin de St Cyr-sur-Mer.

Dans le tableau de la Vénerie, on a pu admirer l'élégance des Amazones de l'Antique Confrérie des Gardians de Saint-Georges d'Arles (ci-dessus) et l'attelage de chasse des Attelages des Tours de Châteaurenard, qui précédaient la célèbre diligence de Beaucaire...

  

Le tableau de la Fèsto en Païs Arlaten commence par la diligence de Beaucaire, suivie par les Tambourinaïres de la Vallée des Baux, le Ruban de Provence d'Avignon, Lis Arlatenco de Mouries, les Cavaliers Mourièsiens et leurs belles ... et le vélo-balai d'Adrien Prêtre (Voir le programme)

VOIR   La Messe

Partagez cette page sur vos réseaux

nom*


Email*

VOIR  la sélection ci-dessous

La Fête des Olives Vertes de Mouriès est une magnifique célébration de la culture provençale, la messe en lengo nostro est célébrée en l'église Saint-Jacques, par le père Robert Delprète

et suivie par un cortège de huit tableaux successifs décrivant l'Agriculture en Pays d'Arles, la Fenaison, les Magnanarelles, la Moisson, les Vendanges, les Olivades, la Vénerie et enfin la Fèsto en Païs Arlaten... Ce 15 septembre, la Provence intemporelle de Cézanne et Mistral avait rendez-vous à Mouriès.

"Je chante une jeune fille de Provence, dans les amours de sa jeunesse, à travers la Crau, vers la mer, dans les blés... Bien que son front ne respendît que de jeunesse, bien qu'elle n'eût ni diadème d'or, ni manteau de Damas, je veux qu'en gloire elle soir élevée comme une reine, et caressée par notre langue méprisée..." Frédéric Mistral, dans Mirèio.

1        La messe provençale

       →  en l'église Saint-Jacques


2        La préparation du cortège

       →  dans le village


3        Le cortège provençal

       →  devant une foule immense

  

3 - Les photos

2 - Les vidéos

1 - Dimanche 15 septembre 2013 _ Grando Fèsto Prouvençalo

Les Pèlerinages de Provence

Diocèse

d'Aix-en-Provence

et d'Arles

Direction diocésaine des Pèlerinages


7 cours de la Trinité

13625 Aix en Provence Cedex 1

  

       MOURIES _ Fête des Olives Vertes

JavaScript code/Saint du jour