[creation site web] [logiciel creation site] [creation site internet] []
[Plan du site]
[Mentions légales]
[Accueil]
[Contact]
[]
[Actualités_Aix 2016_ Calissoun]
[]
[Actualités_Maillane2016_ ND de Grace]
[]
[Actualités_Aigues-Mortes2016_ St Louis]
[Actualités_Aigues-Mortes2016_ St Louis]
[Actualités_Aureille 2016_saint Roch]
[Actualités_Aureille 2016_saint Roch]
[Actualités_Vitrolles 2016_Notre Dame de Vie]
[Actualités_Vitrolles 2016_Notre Dame de Vie]
[]
[]
[Actualités_Les Saintes Maries2016_Festo Vierginenco]
[Actualités_Tarascon2016_Sainte-Marthe]
[Actualités_Tarascon2016_Sainte-Marthe]
[Actualités_Simiane2016_la Saint-Eloi]
[Actualités_Simiane2016_la Saint-Eloi]
[Actualités_Chateaurenard2016_la Saint-Eloi]
[Actualités_Chateaurenard2016_la Saint-Eloi]
[Cotignac_sanctuaire marial]
[]
[]
[]
[Accueil]
[]
[]
[]
[Aix Arles-Provence2013-14]
[Actualites]
[Reportages_villes de France]
[Pelerinages_13_Carreto-lesvilles]
[Pelerinages_13_Carreto-lesdates]
[Pelerinages_13_Villes]
[Pelerinages_13_Dates]
[Pelerinages_13_Saints]
[Aix Arles-Provence2013-14]
[AIX_Notre-Dame de la Seds]
[Les Saintes Maries]
[Marseille_ND de la Garde]
[Marseille_Sacre-Coeur]
[Apt_Sainte Anne]
[Cotignac_sanctuaire marial]
[Faucon_Saint Jean de Matha]
[Le Beaucet_Saint Gens]
[Le Laus_sanctuaire marial]
[St Maximin-la Ste Baume]
[La Salette_sanctuaire marial]
[Ile-Bouchard_Notre-Dame]
[Lourdes_Notre-Dame]
[St Laurent_Louis-Marie de Montfort]
[Service des Pèlerinages]
[Liens]
[Contact]

4 - Les images en PDF

l'Abbaye Saint-Pierre-des-Canons

www.dominicaines-aurons.org

Les autres sites du webmaster :


l'Unité Pastorale Roquepertuse

www.roqpertuse.org

LA CARRETO DIS ASE DE ST JOSEPH :  une fois l'âne dételé, la carreto stationne devant la Salle des Fêtes où peu à peu arrivent les Provençaux pour un apéritif et un repas bien mérités...

LI DANSAIRE DOU GRAND CAVAOU, de Fos-sur-Mer :  fin du spectacle et salut final du groupe, très applaudi par les spectateurs. Le Président, F. Olive, remercie la nombreuse assistance pour ses encouragements.

LI DANSAIRE DOU GRAND CAVAOU, de Fos-sur-Mer :  fin du spectacle et salut final du groupe, très applaudi par les spectateurs.

LI DANSAIRE DOU GRAND CAVAOU, de Fos-sur-Mer :  la magie de la danse provençale ...

LI DANSAIRE DOU GRAND CAVAOU, de Fos-sur-Mer :  les danseuses saluent le public.

LI DANSAIRE DOU GRAND CAVAOU, de Fos-sur-Mer :  les jeunes danseuses se préparent.

LI DANSAIRE DOU GRAND CAVAOU, de Fos-sur-Mer :  pendant le spectacle, les très jeunes danseuses se reposent ...

LI DANSAIRE DOU GRAND CAVAOU, de Fos-sur-Mer :  la danse des bergers ...

  

LI DANSAIRE DOU GRAND CAVAOU, de Fos-sur-Mer :  ce sont les tambourinaïre de LA MASSETO PROUVENCALO de Barbentane qui accompagnent les danses du spectacle.

  

LI DANSAIRE DOU GRAND CAVAOU, de Fos-sur-Mer :  la danse des Epées.

LI DANSAIRE DOU GRAND CAVAOU, de Fos-sur-Mer : arrivée de F. Olive (avec son bâton de berger), Président du groupe créé en 1996 afin de perpétuer les traditions provençales par la musique, la danse, les chants et les costumes ; avec une trentaine de danseurs et danseuses, cet ensemble folklorique du pays de la Crau va présenter un spectacle alliant costumes (arlésiennes, paysannes, bourgeoises), danses et musiques.

Les Fouetteurs costumés du groupe LA RIBAMBELLO de Graveson évoquent les charretiers de l'ancien temps, celui des chevaux de trait, et font claquer leur fouet avec une grande habilité.

Jadis, la tradition voulait que l'on fisse claquer le fouet sur les chevaux attelés les uns aux autres pendant les défilés. Souvent, après les banquets de fin de charrettes, les hommes procédaient à un "concours". Ils mesuraient leur dextérité au fouet ; celui qui le faisait claquer le plus fort et le plus vite était récompensé. SOURCE / site web de La Ribambello.

Costume provençal en "cravate" ou "de Mireille" : la coiffure est constituée d'un bonnet et d'une cravatte (nouée à l'avant par les angles brodés appelés banettes); le haut du costume comprend l'eso, le fichu, le plastron et le châle; le bas du costume inclut la jupe, le tablier, le jupn, le panty, les chaussettes et les ballerines. Ce costume, porté par les jeunes de 8 à 15  ans environ, représente la joie de vivre des chatouno du pays. Mireille, l'héroïne du poème épique de Mistral, est censé avoir porté cette tenue, d'où son nom.  SOURCE/ le site web de La Ribambello

Dans le défilé : bergers de la Crau en costume traditionnel authentique (même s'il est parfois refait à l'identique) et jeunes provençales costumées. Toutes les générations sont représentées.

Les jeunes provençales costumées dans le défilé, une jeunesse affirmée qui augure bien de l'avenir de ces fêtes traditionnelles. Les enfants jusqu'à huit ans environ, portent le costume "de bonnet" : une jupe courte (au-dessus de la cheville) à motifs colorés, un jupon court, une chemise en coton blanc, un caraco noir à lacet (petit gilet sans manche), un bonnet (béguin) de coton sur la tête.  Les enfants plus âgés portent le costume dit "en cravatte".

Les chevaux de Camargue dans le défilé : un bruissement saccadé, si caractéristique des fers sur le bitume, qui suffit à évoquer une parade équestre, un défilé de cavaliers et une odeur familière de crottin, celui que les grand-mères ramassaient pour faire pousser leurs géraniums…

  

La traction animale a disparu avec le cheval-vapeur de la révolution industrielle : le cheval de trait (10 races sont reconnues en France : Comtois, Bretons, Ardennais, etc.) a longtemps accompagné les agriculteurs et les charretiers de Provence. Aujourd'hui, il est attelé à des calèches et des charrettes dans les fêtes traditionnelles, pour le plaisir des grands et des petits.

Les Gardians de Camargue sont les hôtes indéfectibles de toutes les fêtes traditionnelles de la région : en fait, les pâturages où paissent les Camargue à robe grise (Equus caballus) jouxtent les cossouls de la steppe aride de la Crau où vivent brebis et bergers - et donc les ânes (Equus asinus). Le charme d'une Arlésienne costumée montée en amazone sur un cheval Camargue est intemporel, et par là-même emblématique d'une culture à défendre absolument, sous peine de se perdre dans la grisaille indifférenciée et asexuée de la postmodernité.

L'attelage est enfin terminé, le défilé va commencer : la charrette est élégamment décorée de buis et de mimosa, un tableau représentant St Joseph et l'Enfant Jésus est placé sur la face avant, au milieu du feuillage et des fleurs.

L'attelage en flêche est typique des Carreto Ramado de St Eloi si populaires dans la région des A1lpilles depuis le XVIIIe siècle :  aujourd'hui, M. Potier, des "Amis de la Saint-Joseph", nous annonce 25 à 30 animaux avec leurs maîtres (et parfois des pompons rouge et jaune)...

L'effectif asin agricole recensé dans les départements provençaux (04-13-83-84) était d'environ 13 000 têtes à la fin du XIXe siècle, puis 2 000 en 1956, seulement 330 en 1993 et 600 en 2007.

La population des ânes de Provence est en phase de reconstruction, c'est une bonne nouvelle.

Avec une robe « gris tourterelle », le gris pouvant varier du très clair au plus foncé - comme en ce jour avec son pelage d'hiver -  l'âne de Provence porte une bande cruciale, dite croix de Saint-André. Ci-dessus, un jeune poulain de Camargue regarde ses "cousins" équidés avec un certain étonnement... même couleur du poil mais très, très grandes oreilles.

L'âne de Provence a été durant des siècles (les plus anciens écrits datent du XVe) le compagnon robuste et rustique, sage et patient, des bergers de la transhumance, portant matériel, sel, nourriture et même les agneaux nés en chemin, le long des « drailles » menant aux alpages.

Aujourd'hui animal de compagnie ou porteur des bagages de randonneurs dans le tourisme vert, très à l'aise sur terrains secs, c'est aussi un excellent débroussailleur.

Les Fouetteurs (enfants et adultes) du groupe La Ribambello de Graveson, qui manient le fouet avec la dextérité des charretiers d'autrefois, ont enchanté les spectateurs...

La Masseto Prouvencalo de Barbentane participe depuis sa création en 1955 aux festivités liées à la culture provençale et développe la pratique du galoubet et du tambourin : ses musiciens ont accompagné le défilé et les danses traditionnelles.

Le logo des "Amis de St Joseph" est sans équivoque, Equus asinus est aussi à la fête : l'âne de Provence est une race reconnue (depuis 1995) par le Ministère.  L'Harmonie Rognonaise, qui anime les fêtes de la région depuis 135 ans, était présente avec ses nombreux musiciens.

Facebook

Linkedin

Tweeter

Google +

Partagez cette page sur vos réseaux

nom*


Email*

Avec la création de l'Association "Les Amis de la Saint-Joseph" en 1997, les Barbentanais du quartier Saint-Joseph ont réanimé avec bonheur la fête de leur saint patron jadis très populaire : aujourd'hui, la Provence est en fête avec une magnifique charrette de St Joseph décorée de rameaux de buis et de mimosa, tirée par une trentaine d'ânes de Provence attelés en flèche, et accompagnée par les Gardians à cheval, les calèches des groupes équestres, les musiciens de l'Harmonie Rognonaise, les galoubets-tambourins de la Masseto Prouvençalo, les danseurs et danseuses de Li Dansaire dou Grand Cavaou, les fouetteurs de la Ribambello.

La fête se poursuivait après le défilé : repas à la Salle des Fêtes puis spectacle avec l'élection du maire de St Joseph et l'Association Campo Flamenco. La foule venue en grand nombre témoigne de l'attachement de la population aux traditions identitaires de son terroir.

  

1        La Carreto dis Ase

       →  et le défilé traditionnel


2        Les danses provençales

       →  Li Dansaire dou Grand Cavaou



  

VOIR  la sélection ci-dessous

3 - Les photos

2 - Les vidéos

1 - Dimanche 16 mars 2014 _ La Carreto dis ase de St Joseph

Les Pèlerinages de Provence

Diocèse

d'Aix-en-Provence

et d'Arles

Direction diocésaine des Pèlerinages


7 cours de la Trinité

13625 Aix en Provence Cedex 1

  

       BARBENTANE _ Fête de la St Joseph

JavaScript code/Saint du jour