[creation site web] [logiciel creation site] [creation site internet] []
[Plan du site]
[Mentions légales]
[Accueil]
[Contact]
[]
[Actualités_Aix 2016_ Calissoun]
[]
[Actualités_Maillane2016_ ND de Grace]
[]
[Actualités_Aigues-Mortes2016_ St Louis]
[Actualités_Aigues-Mortes2016_ St Louis]
[Actualités_Aureille 2016_saint Roch]
[Actualités_Aureille 2016_saint Roch]
[Actualités_Vitrolles 2016_Notre Dame de Vie]
[Actualités_Vitrolles 2016_Notre Dame de Vie]
[]
[]
[Actualités_Les Saintes Maries2016_Festo Vierginenco]
[Actualités_Tarascon2016_Sainte-Marthe]
[Actualités_Tarascon2016_Sainte-Marthe]
[Actualités_Simiane2016_la Saint-Eloi]
[Actualités_Simiane2016_la Saint-Eloi]
[Actualités_Chateaurenard2016_la Saint-Eloi]
[Actualités_Chateaurenard2016_la Saint-Eloi]
[Le Beaucet_Saint Gens]
[]
[]
[]
[Accueil]
[]
[]
[]
[Aix Arles-Provence2013-14]
[Actualites]
[Reportages_villes de France]
[Pelerinages_13_Carreto-lesvilles]
[Pelerinages_13_Carreto-lesdates]
[Pelerinages_13_Villes]
[Pelerinages_13_Dates]
[Pelerinages_13_Saints]
[Aix Arles-Provence2013-14]
[AIX_Notre-Dame de la Seds]
[Les Saintes Maries]
[Marseille_ND de la Garde]
[Marseille_Sacre-Coeur]
[Apt_Sainte Anne]
[Cotignac_sanctuaire marial]
[Faucon_Saint Jean de Matha]
[Le Beaucet_Saint Gens]
[Le Laus_sanctuaire marial]
[St Maximin-la Ste Baume]
[La Salette_sanctuaire marial]
[Ile-Bouchard_Notre-Dame]
[Lourdes_Notre-Dame]
[St Laurent_Louis-Marie de Montfort]
[Service des Pèlerinages]
[Liens]
[Contact]

4 - Les images en PDF

l'Abbaye Saint-Pierre-des-Canons

www.dominicaines-aurons.org

Les autres sites du webmaster :


l'Unité Pastorale Roquepertuse

www.roqpertuse.org

LE SANCTUAIRE / Tôt le dimanche matin, le loup de St Gens (à g.) arrive avant les pèlerins ; l'église de l'ermitage est agrandie au XIXe siècle pour réunir la chapelle du tombeau à l'édifice.

LE SANCTUAIRE / Peu après la mort de Gens, en 1127, une église romane aurait été édifiée. Le bas-côté Nord est construit en 1832.

LE SANCTUAIRE / Depuis 2007, l'archevêque d'Avignon a confié l'animation du sanctuaire à la Communauté Catholique Palavra Viva.

LES BANNIERES / Parmi les nombreuses bannières dans le sanctuaire, beaucoup proviennent de paroisses du diocèse d'Aix et Arles, qui se sont mises sous la protection de St Gens. De gauche à droite : "St Gens protège la jeunesse" (bannière des Montiliens), Cabannes 1913 - 1959 "Reconnaissance à St Gens",  Noël Cartairade "Sous la protection de St Gens" ...

BANNIERES / De gauche à droite : paroisse de St Pierre-de-Vassols, Gravesoun "Vivo Sant Gent", Maïano 2008 "En l'ounour de Sant Gent", et paroisse d'Eyguières "Sous la protection de St Gens".

BANNIERES / Paroisse de St Geniès de Comolas, "Reconnaissance à St Gens", et Mollégès 1984.

SANCTUAIRE / La source qui se trouve aux confins de la vallée fut probablement l'objet d'un culte païen antique. Les ruines du monastère, dépendant de l'abbaye Saint-Victor de Marseille, sur lesquelles se serait installé Gens à son arrivée, semblent attester de la christianisation de cette dévotion durant le haut Moyen-Age. Lors de travaux de l'église au XIXe siècle, des tombes ont été découvertes qui pourraient s'avérer être de cette même période. (Source : panneau sur le site)

  

PELERINAGE DE ST GENS / A gauche, gravure représentant le chemin du pèlerinage de Monteux au Beaucet, puis montant dans la vallée jusqu'au sanctuaire. A droite, le plan de l'église, flanquée du long bâtiment de l'ermitage où réside désormais la Communauté Palavra Viva.

-------

L'EGLISE / En 1877, Mgr Dubreuil apporte une pierre (ou un morceau de marbre antique) du cimetière de Saint-Callixte à Rome, donnée par le pape Pie IX, pour servir de base à la reconstruction de l'église. Au-dessus du choeur subsite la remarquable coupole sur trompes de l'église romane du XIIe siècle.

Un donateur, reconnaissant d'avoir été guéri des fièvres, offrit la statue de la Vierge à l'Enfant, qui provient du monastère de Notre-Dame de Prébayon, aujourd'hui abandonné.

CHAPELLE DU TOMBEAU / Jusqu'au XVIIIe siècle, le corps du saint fut laissé dans le tombeau qu'il s'était lui-même creusé dans le rocher. Après les guerres de Religion, les reliques sont placées dans une chapelle élevée à cet endroit-même. En 1696 le sculpteur mazanais Jacques Bernus réalise une châsse en bois doré. Les reliques sont conservées à l'intérieur.

LA TRADITION / Le retour des Santgénaires à Monteux (18km) se fait à pied, en 3 groupes distincts portant, le premier la grande Croix, le 2e la Bandiero et le 3e la statue du Saint sur un brancard. Chaque groupe est précédé d'un cavalier, et suivi de plusieurs voitures à cheval, jardinières, calèches, et autres attelages hippomobiles. Les chevaux sont bichonnés et passent paisiblement la matinée dans des compartiments d'écurie individuels prévus à cet effet à proximité de l'église.

Les harnachements sont prêts et décorés aux couleurs de la Provence.

LA TRADITION / Les nombreuses voitures à cheval sont de plusieurs types, les calèches (voitures à quatre roues) étant destinées aux promenades élégantes des bonnes gens, les jardinières (voitures légères à deux roues) servant par contre aux jardiniers pour se rendre à leurs jardins et transporter leurs diverses productions et outils.

La plupart des équidés attelés sont des chevaux de trait, et pour calmer l'animal, dans le grand remue-ménage qui précède le départ, le maître parle à l'oreille de son cheval ...

LA PROCESSION / Avant la messe solennelle, a lieu une grande procession pour aller chercher le reliquaire du Saint Patron, placé sur un reposoir à quelques centaines de mètres de là, et le ramener solennellement à l'entrée de l'église, au chant de "Lou cantico de Sant Gent".

LES SANTGENAIRES / Les jeunes Montiliens de la Confrérie de St Gens sont habillés, selon la tradition, d'une chemise blanche, d'un pantalon beige et d'un foulard ; on reconnaît les porteurs ( de la statue, du Christ et de la Bandiero) à leur calot aux couleurs pontificales.

LA CONFRERIE DE SAINT GENS / Les vénérables membres de la confrérie portent tous un beau brassard brodé de lettres d'or S et G.

LA PROCESSION / La statue de St Gens est portée par les Santgénaires jusqu'à l'église et suivie par tous les pèlerins.

ENTREE DANS L'EGLISE / Les pèlerins entrent dans l'église en passant sous la statue du Saint.

La statue de St Gens est placée devant sa chapelle : de part et d'autre, les ex-voto (tableaux, béquilles, bannières, couronnes ou encore plaques de marbre) sont l'expression de la reconnaissance des fidèles pour les faveurs obtenues par l'intermédiaire du Saint patron de la Provence. Les plus anciens ex-voto datent du XVIIe siècle.

LA MESSE SOLENNELLE / L'église est archi-comble, de nombreux pèlerins suivent la cérémonie de l'extérieur.

LA VENERATION / A la fin de la messe, tous les pèlerins viennent vénérer la relique du grand Saint, tenue par le père LEITE, chapelain du sanctuaire. Lorsque le dernier pèlerin est passé, retentit un coup d'arquebuse (Vivo lou grand Sant Gent !)

SORTIE DE LA MESSE / La foule des pèlerins se masse sur l'esplanade devant l'église et près de la fontaine ... pour un rafraîchissement.

Rien de tel qu'une petite anisette très provençale pour trinquer entre pèlerins (l'eau de la fontaine est à la bonne température).

Les Santgénaires, se désaltérant, près de la fontaine.

LA PAUSE DEJEUNER / Les pèlerins sont organisés, et après l'apéritif, les groupes se forment et pique-niquent dans tout le vallon, sous les arbres, sous des tentes. Sous le parasol rouge (ci-dessus), les sympathiques bénévoles de la buvette devant l'église servent sandwiches et boissons.

LA PAUSE DEJEUNER / Derrière le chevet de l'église, entre les ruines de l'ancien monastère et une chapelle votive, un grand espace de verdure est bientôt le lieu d'un immense déjeuner sur l'herbe où les adultes échangent plats, recettes et bonnes idées pendant que les enfants jouent, un doux murmure ponctué ça et là de quelques hennissements d'équidés et gazouillis d'oiseaux.

LA PAUSE DEJEUNER / Installation des pèlerins, l'intendance a suivi, rien ne manque : ombre et glacières, tapis et sièges, tables bien garnies et bonne humeur, sous un ciel limpide.

Le mag asin du sanct uaire situé dans l'erm itage est très visité

LE DEPART DES SANTGENAIRES / Les porteurs du Christ posent devant l'église avant de s'élancer derrière le premier cavalier ; ils vont marcher jusqu'à St Didier où une pause les attend, puis continuer jusqu'à la chapelle Notre-Dame à Monteux avant d'aller à l'église pour le Panégyrique en provençal par le père Daniel BREHIER ; à 22H00, il y a l'embrasement de la statue de Saint Gens.

Les Santgénaires avec la Bandiero et le Christ chantent le Cant di Moutelen avant le départ.

Le père LEITE (à dr.), membre de la Communauté Palavra Viva, est le chapelain du sanctuaire.

LE DEPART DES SANTGENAIRES / Les cavaliers sont prêts, chacun va précéder l'un des trois groupes de jeunes portant respectivement le Christ, la Bandiero, et la statue du Saint ; ils partent en courant, sous les acclamations de la foule de pèlerins, et sont suivis des attelages.

LE PELERINAGE A LA SOURCE / Un chemin pierreux, tantôt brûlé par le soleil, tantôt dans la fraîcheur des ombrages, monte jusqu'à la source miraculeuse, au pied de la barre rocheuse.

Pour le pèlerin, c'est une courte marche dans un site majestueux, qui peut mener à la rencontre de soi et prendre alors une allure d'éternité.

  

LE PELERINAGE A LA SOURCE / Un oratoire montre au pèlerin l'endroit : légèrement sur la droite, dans la falaise, une faille d'où l'eau sort continuellement, depuis le jour où Gens l'a fait apparaître pour désaltérer sa pauvre mère assoiffée. "La légende dit que, de l'index, il fait jaillir à la fois de l'eau et du vin du rocher situé à la limite du vallon. C'est son deuxième miracle. Toutefois, sa mère lui demande d'assécher la fontaine de vin car elle serait source de malheur, alors que celle d'eau est bienfaitrice." (Source :  panneau d'information sur la Vie de Gens) 

LE PELERINAGE A LA SOURCE /  Un pèlerin vient de recueillir l'eau dans une petite bouteille.

La plaque de marbre sur le socle de l'oratoire porte l'inscription :

            "D'aigo miraculouso

             Buve n'en ame fe

             Di febre countagiouso

             Proumtamen garire".

PELERINAGE A LA SOURCE /  Pendant qu'à Monteux sévissait une terrible sécheresse, la mère de Gens part le chercher. Il refuse tout d'abord de revenir dans sa ville natale mais, après avoir prié, décide de la suivre. Gens retourne à Monteux et, après une procession autour de la ville, la pluie tombe. C'est son troisième miracle. L'oratoire ci-dessus marque l'endroit où la mère de Gens a retrouvé son fils dans le vallon : " Au ped d'uno mountagno, Trovo enfin soun cher fils".

SUR LES PAS DE SAINT GENS /  En quittant le sanctuaire, le pèlerin va passer devant deux oratoires : le premier abrite un bas relief représentant Gens et une de ses deux vaches attaquée par le loup. Gens apprivoisere la bête pour l'atteller avec sa dernière vache et continuer à labourer.  C'est son premier miracle.

SUR LES PAS DE SAINT GENS /  Dernier oratoire avant d'arriver au village du Beaucet

: "Sur ce rocher - D'après la tradition - St Gens - Autrefois s'est souvent reposé - Creusé par l'eau du torrent - Qui coulait à ses pieds - Il s'est peu à peu incliné - Comme il est aujourd'hui".

Facebook

Linkedin

Tweeter

Google +

Partagez cette page sur vos réseaux

nom*


Email*

Saint Gens, patron de la Provence, a eu une vie courte mais étincelante, comme plus tard Roch et Benoît-Labre. Chaque année, depuis le XIIe siècle, les habitants de Monteux viennent à l'ermitage du Beaucet, en signe de pénitence, et y célébrent l'enfant du pays qui avait sauvé leur village de la sécheresse, avant de se retirer dans la solitude sauvage de ce vallon avec le loup qu'il avait apprivoisé. L'eau miraculeuse de la source que Gens a fait jaillir jadis, pour désaltérer sa mère qui était venue le chercher, soignerait les fièvres (Frédéric Mistral a mis en vers sa propre guérison dans Mireio) et bien d'autres maux physiques et spirituels. Gens est mort à 23 ans, dans le rocher qu'il avait creusé à dessein ; immédiatement sanctifié par le peuple, il est depuis lors l'objet d'une vénération sans faille des Provençaux, témoins les innombrables ex-voto et bannières dans le sanctuaire.

1        La procession de St Gens

       →  vers le sanctuaire


2        La messe solennelle

       →  en l'honneur de Saint Gens


3        Le départ vers Monteux

       →  des Santgénaires

  

VOIR  la sélection ci-dessous

3 - Les photos

2 - Les vidéos

1 - Dimanche 18 mai 2014 _ Grand pèlerinage des Montiliens

Les Pèlerinages de Provence

Diocèse

d'Aix-en-Provence

et d'Arles

Direction diocésaine des Pèlerinages


7 cours de la Trinité

13625 Aix en Provence Cedex 1

  

       LE BEAUCET _ Saint Gens

JavaScript code/Saint du jour