[creation site web] [logiciel creation site] [creation site internet] []
[Plan du site]
[Mentions légales]
[Accueil]
[Contact]
[]
[Actualités_Aix 2016_ Calissoun]
[]
[Actualités_Maillane2016_ ND de Grace]
[]
[Actualités_Aigues-Mortes2016_ St Louis]
[Actualités_Aigues-Mortes2016_ St Louis]
[Actualités_Aureille 2016_saint Roch]
[Actualités_Aureille 2016_saint Roch]
[Actualités_Vitrolles 2016_Notre Dame de Vie]
[Actualités_Vitrolles 2016_Notre Dame de Vie]
[]
[]
[Actualités_Les Saintes Maries2016_Festo Vierginenco]
[Actualités_Tarascon2016_Sainte-Marthe]
[Actualités_Tarascon2016_Sainte-Marthe]
[Actualités_Simiane2016_la Saint-Eloi]
[Actualités_Simiane2016_la Saint-Eloi]
[Actualités_Chateaurenard2016_la Saint-Eloi]
[Actualités_Chateaurenard2016_la Saint-Eloi]
[]
[]
[]
[Accueil]
[]
[]
[]
[Aix Arles-Provence2013-14]
[Actualites]
[Reportages_villes de France]
[Pelerinages_13_Carreto-lesvilles]
[Pelerinages_13_Carreto-lesdates]
[Pelerinages_13_Villes]
[Pelerinages_13_Dates]
[Pelerinages_13_Saints]
[Aix Arles-Provence2013-14]
[AIX_Notre-Dame de la Seds]
[Les Saintes Maries]
[Marseille_ND de la Garde]
[Marseille_Sacre-Coeur]
[Apt_Sainte Anne]
[Cotignac_sanctuaire marial]
[Faucon_Saint Jean de Matha]
[Le Beaucet_Saint Gens]
[Le Laus_sanctuaire marial]
[St Maximin-la Ste Baume]
[La Salette_sanctuaire marial]
[Ile-Bouchard_Notre-Dame]
[Lourdes_Notre-Dame]
[St Laurent_Louis-Marie de Montfort]
[Service des Pèlerinages]
[Liens]
[Contact]

4 - Les images en PDF

l'Abbaye Saint-Pierre-des-Canons

www.dominicaines-aurons.org

Les autres sites du webmaster :


l'Unité Pastorale Roquepertuse

www.roqpertuse.org

LE VILLAGE DES BAUX-DE-PROVENCE / La Maison des Baux est une des grandes familles de la Provence médiévale, maîtresse de 79 villes ou places fortes qui furent appelées "Les Terres Baussenques". Ces terres entrent dans le domaine royal lorsque la Provence est rattachée à la couronne de France sous Louis XI qui, en 1483, fait démanteler la forteresse. La Renaissance est une pérode faste pour le château des Baux dont les bâtiments résidentiels sont reconstruits en partie. La place forte, tenue par des rebelles, est assiégée par Richelieu en 1632, puis à nouveau démantelée. Louis XIII donne la seigneurie des Baux à Hercule Grimaldi en 1642.

LE VILLAGE DES BAUX-DE-PROVENCE / Il y avait 3000 habitants au XIIIe s. Après la Révolution, le marquisat est rattaché à la France, le village des Baux est peu à peu abandonné et ne compte plus que 400 habitants à la fin du XIXe s. En 1821, un géologue découvre une roche rouge riche en alumine qu'il nomme bauxite. En 1966, André Malraux inscrit l'ensemble de la commune sous la protection du Ministère de la Culture et de l'Environnement et la cité renaît ; en 1998, elle est classée parmi "Les Plus Beaux Villages de France".

CHAPELLE DES PENITENTS / Construite au XVIIe s. par la Confrérie des Pénitents Blancs, elle est relevée de ses ruines en 1937 par la maintenance des Confréries de Langue d'Oc. Elle est dédiée à Estelle, Sainte, chargée de veiller sur le souvenir des anciens Pénitents des Baux.

La porte d'entrée monumentale ornée de pierres en bossage est surmontée d'un bas-relief représentant deux pénitents agenouillés avec une inscription martelée : "In nomine Jesu omne genus flectatur" (Au nom de Jesus tout genou doit se plier). L'intérieur de la chapelle, autrefois voûtée en croisée d'ogives, est décoré de fresques d'Yves Brayer (1974).

EGLISE SAINT-VINCENT / Ancien prieuré dépendant de Saint-Paul de Mausole à Saint-Rémy-de-Provence, l'édifice du XIIe s. est caractéristique des constructions baussenques par sa partie méridionale à moitié troglodytique. En 1609, la grande nef voûtée en berceau brisé fut allongée vers l'Est sans rompre l'harmonie romane de l'édifice. Ci-dessus, la chapelle funéraire de la famille de Manville à la voûte gothique flamboyante. A l'extérieur, sur le flanc sud, la lanterne des Morts est une élégante tourelle circulaire coiffée d'une coupole ornée de gargouilles et dans laquelle, d'après la tradition, brûlait jadis une flamme lors du décès d'un habitant des Baux.

  

PIERRE TOMBALE MEDIEVALE / Sur un pilier, datée du 7 octobre 1467, elle figure un personnage dans une position de prière. Le texte en latin de l'Ave Maria fait le tour de la pierre.

EGLISE SAINT-VINCENT / L'église, classée MH le 12 juillet 1886, est devenue église paroissiale en 1481, avec l'abandon de l'église Saint-André située dans le vallon de la Fontaine, au pied des Baux.

EGLISE SAINT-VINCENT / Cuve baptismale du XVIIIe s. (à g.)  Le Prince Rainier III de Monaco, Marquis des Baux, a fait don des vitraux en 1962 (plaque commémorative, à dr.)

EGLISE SAINT-VINCENT / Deux des superbes vitraux du maître-verrier Max Ingrand, offerts par le Prince Rainier en 1962.

LA BARQUE DES SAINTES /  Fleurie pour la procession, la barque attend, posée sur un brancard.

LA PROCESSION DES TREMAIE / La procession, partie de l'église Saint-Vincent, traverse le village médiéval des Baux, au son du galoubet-tambourin.

LA PROCESSION DES TREMAIE / Les nombreux pèlerins suivent la barque des Tremaïe et ses quatre porteurs, sur une courte portion de la D27 ; rapidement, on tourne à droite sur la calade qui contourne le piton rocheux, en direction de la chapelle et de la sculpture gallo-romaine qui a inspiré cette dévotion aux Saintes Maries.

LA PROCESSION DES TREMAIE / Les pèlerins font un arrêt pour des chants et prières, sous l'imposante silhouette de l'ancienne forteresse des Seigneurs des Baux.

LA PROCESSION DES TREMAIE / Chants et prières des pèlerins, autour de la barque des Saintes Maries.

LA PROCESSION DES TREMAIE / Dans la barque, on distingue les Saintes Marie-Jacobé et Marie-Salomé, comme le veut la Tradition au sanctuaire des Saintes-Maries-de-la-Mer, là où les apôtres, chassés de Palestine, accostèrent au premier siècle.

LA PROCESSION DES TREMAIE / Arrivée des pèlerins à la chapelle des Tremaïe ...

LA CHAPELLE DES TREMAIE / On remarque clairement le rôle de l'édifice de 1845 pour caler le rocher et l'empêcher de rouler en contre-bas, gravité oblige ...

LA CHAPELLE DES TREMAIE / Les pèlerins commencent à entourer l'autel pour la messe, sous le regard millénaire des trois personnages gallo-romains du bas-relief.

LA CHAPELLE DES TREMAIE / La chapelle est agrandie en 1873. La fresque représentant les Saintes dans une barque est réalisée en 1879. Après une restauration en 1987, la chapelle est finalement rendue au culte en 2003. (Source : http://www.pays-arles.org/e-patrimoine/)

LA MESSE EN L'HONNEUR DES TREMAIE / Les jeune filles des Baux et paroisses alentours, en costume traditionnel (de Mireio pour les plus âgées), se placent devant l'autel. Après la répétition des chants et l'arrivée des derniers pèlerins, la cérémonie pourra commencer.

LA MESSE EN L'HONNEUR DES TREMAIE / La répétition des chants de la messe, accompagnée à la guitare, sous l'oeil intéressé du Père Delprète, curé de la paroisse (à dr.) et du diacre Henri Grange.

  

LA MESSE EN L'HONNEUR DES TREMAIE / La lecture des textes sacrés.

LA MESSE EN L'HONNEUR DES TREMAIE / La cérémonie a lieu dans un lieu à la fois historique et majestueux. Pendant la procession, on a chanté le Psaume de la Création de Patrick Richard, un chant de louange et d'émerveillement qui invite à rendre grâce à Dieu pour la beauté de l'Univers : "Par les cieux devant toi, splendeur et majesté, Par l'infiniment grand, l'infiniment petit,

Et par le firmament, ton manteau étoilé, Et par frère soleil, je veux crier: Mon Dieu, Tu es grand, Tu es beau…"

LA MESSE EN L'HONNEUR DES TREMAIE / Les célébrants sont assis au bord du vide, en toute confiance naturellement ...

LA MESSE EN L'HONNEUR DES TREMAIE / L'accompagnement musical est assuré par un guitariste talentueux.

LA MESSE EN L'HONNEUR DES TREMAIE / Le recueillement de l'assemblée pendant la cérémonie est réel, inspiré sans doute par l'héritage de 2000 ans d'histoire chrétienne et la responsabilité d'en témoigner toujours et partout à la face du monde.

LA MESSE EN L'HONNEUR DES TREMAIE / Les pèlerins sont devant et autour de la petite chapelle.

LA MESSE EN L'HONNEUR DES TREMAIE / Les jeunes se sont assis un instant sur les marches de la chapelle, la cérémonie touche à sa fin, le père Delprète va faire les annonces paroissiales et suggérer que l'an prochian soit organisé un pique-nique convivial à la suite de la messe, de sorte que les pèlerins puissent rester un peu plus longtemps ensemble dans ce site magnifique.

LA MESSE EN L'HONNEUR DES TREMAIE / Les jeunes provençales posent après la cérémonie autour de la barque des Tremaïe ...

Facebook

Linkedin

Tweeter

Google +

Partagez cette page sur vos réseaux

nom*


Email*

Les Trémaïé sont sculptées sur un rocher situé au sud-est du plateau des Baux-de-Provence,

en contrebas du château des Baux. Selon C. de Villeneuve-Bargemon, préfet des Bouches-du-Rhône, ce rocher de 7,6m sur 4,50m. se serait écroulé depuis le plateau. Le bas-relief (gallo-romain), sculpté dans une niche  de 2m x 1,35m, elle aussi sculptée et ornée d'acrotères, représente un homme et deux femmes ; néanmoins, les habitants des Baux y ont vu la représentation des Saintes Maries et le monument reçut au XVIIe siècle le nom de Tremaïe.

A partir de 1830, on voua un culte aux Tremaïe, avec un pèlerinage annuel. En 1845, le rocher menaçant de rouler, une chapelle lui fut accolée pour le stabiliser. Ce 25 mai 2014, la tradition fut respectée avec un pèlerinage en l'honneur des saintes Sara, Marie-Jacobé et Marie-Salomé : une procession de la barque des Saintes depuis l'église, en haut du village, jusqu'à la chapelle, suivie d'une messe en plein air célébrée par le Père DELPRETE, curé de la paroisse.

1        Le village des Baux

       →  avant la procession


2        La Procession des Tremaïe

       →  vers la chapelle


3        La messe en plein air

       →  devant la chapelle

  

VOIR  la sélection ci-dessous

3 - Les photos

2 - Les vidéos

1 - Dimanche 25 mai 2014 _ pèlerinage des Saintes Maries

Les Pèlerinages de Provence

Diocèse

d'Aix-en-Provence

et d'Arles

Direction diocésaine des Pèlerinages


7 cours de la Trinité

13625 Aix en Provence Cedex 1

  

       LES BAUX-DE-PROVENCE _ Les Tremaïe

JavaScript code/Saint du jour